Atlanta City


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sean E. L. Manzoni ○ Pourquoi préfère-t-on les histoires de vengeance aux histoires de pardon ? Parce que les hommes ont une passion pour le châtiment.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Messages : 14
Date d'inscription : 03/09/2017

MessageSujet: Sean E. L. Manzoni ○ Pourquoi préfère-t-on les histoires de vengeance aux histoires de pardon ? Parce que les hommes ont une passion pour le châtiment.   Dim 10 Sep - 9:20





Sean Ezio Leonardo

Manzoni

Jack Falahee
Code:
<span class="pris">Jack Falahee</span>


Petites infos

Bonjour, je m'appelle Sean Ezio Leonardo Manzoni, mais on me surnomme en fonction des envies. J'ai actuellement25 ans, car je suis né(e) le 14 mars 1992 à Vérone, en Italie même si j'ai toujours vécu aux Etats-Unis et je suis d'origine italienne et de nationalité américano-italienne. Si je ne suis pas entrain de pratiquer une passion, je suis vétérinaire, c'est mon métier officiel sinon je suis aussi le fils héritier des Manzoni, j'ai donc des actions dans plusieurs entreprises, restaurants, boites et club de strip tease. Si tu veux tout savoir vu que je n'ai aucun secret pour toi (ou au contraire si vu qu'on ne se connait pas, d'ailleurs tu peux aller te faire voir), tu peux aussi savoir que je suis hétéro ou bi en fonction de mon humeur (enfin techniquement ce serait hétéro mais pour les affaires je peux faire des concessions) et je suis célibataire même si ça ne te regarde pas. Je suis dans le groupe desCriminels


Mentalité

Sean n'est pas qu'une belle gueule, c'est avant tout un cerveau, le genre de cerveau qui se connait et qui apprend à connaître les autres. Il est futé, même plutôt rusé et n'hésite pas à user de ses capacités pour parvenir à ses fins. Son père et ses oncles le qualifieraient de stratège ou de tête pensante. Il analyse les situations assez vite et peut réagir tout aussi vite. Il est vif et pas uniquement d'esprit.
Il connaît son corps mieux que quiconque et sait comment l'utiliser à son avantage et je ne vous parle pas la de séduction. Des années d'entrainement l'ont forgés à être comme il est aujourd'hui. Il a pratiqué avec son parrain la boxe, avec sa plus jeune tante la dance et avec ses cousins le sport en salle.
Fils unique il est tout de même né dans une famille large et presque envahissante. Si cela lui a appris entre autres le partage ça lui a surtout appris à faire attention à ce qu'il possédait, à en prendre soin et à le surveiller de près pour ne pas se le faire piquer une fois le dos tourné. La dure loi des grandes familles....


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
 

Sean

Cependant, derrière l'écran je suis Sean. J'ai découvert le forum par hasard et voilà ce que j'en pense : J'ai beaucoup de mal avec le codage en ce moment sur le forum mais comme il n'est pas encore terminé je me dis que c'est normal, du coup je vais attendre que le forum ouvre officiellement avant de dicter tout ce qui déconne sur mon écran.. Mon personnage est un inventé. Au fait, mes images sont de personnes inconnues sur Tumblr (je n'ai pas trouvé leur crédit, il s'agit d'images maintes fois partagées)

codage by miss horan


_________________

Respectez la Famille !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 14
Date d'inscription : 03/09/2017

MessageSujet: Re: Sean E. L. Manzoni ○ Pourquoi préfère-t-on les histoires de vengeance aux histoires de pardon ? Parce que les hommes ont une passion pour le châtiment.   Dim 10 Sep - 9:22



Toute histoire commence par le début

Lors de ma naissance mon père était absent. Plusieurs kilomètres le séparait de ma mère et de moi. Certaines lui en aurait voulu mais pas ma mère. Elle le connaissait suffisamment pour ne jamais se fâcher à son sujet. Pour lui la famille était la chose la plus importante mais pour lui la famille c'est bien plus que les personnes qui vivent sous le même toit. Ce jour la il était aux Etats-Unis, à Boston tandis que ma mère me donnait naissance en Italie, à Vérone. C'est la qu'ils avaient passés leur voyage de noce dans le petit hotel d'un "ami" de la famille. Ma mère avait insisté pour accoucher dans cette même ville et comme toujours mon père n'avait pas su lui dire non. Mes parents étaient partit pour Vérone ensemble deux mois avant ma naissance mais mon père a été rappelé à Boston deux jours avant que je ne vienne au monde. Il confia ma mère aux mains de celui qui est ensuite devenu mon parrain, Sully McCarthy. La famiglia l'avait en quelque sorte adopté et il était comme un frère pour mon père et ma mère.

Lorsque ma mère me ramena aux Etats-Unis j'étais déjà une star auprès de nos proches. Le premier enfant des Manzoni et, mais ça ils ne le savaient pas encore, leur seul enfant. Mes parents m'avaient nommé Sean du prénom du frère de mon parrain, décédé dans des circonstances étranges, Ezio pour mon grand père paternel et Leonardo pour mon grand père maternel. J'ai ensuite grandit entouré de toute la famille au sens large, même très large. Certains ne devaient avoir des liens de sang avec nous que de nombreuses générations plus tôt. Mon père m'a toujours dit que les amis les plus fidèles que l'on se fait durant sa vie deviennent la famille.

Entouré de tout ce petit monde je suis devenu en partie l'image qu'ils se faisaient de moi. Certains enfants se rebellent contre leur père, se mettent en opposition par principe et parce que ça fait partie du processus d'émancipation. Mon adolescence a été plutôt différente. J'avais une réelle admiration pour mes oncles, de sang ou non, et mon père. Je ne dirais pas qu'ils étaient des dieux pour moi mais ils étaient un exemple plaisant. Ils vivaient comme ils le voulaient, portaient leur attention sur les choses importantes de la vie et ne se souciaient pas de ce qui importait peu. Petit il m'était arrivé de rater l'école pour aller les voir. Rapidement mon père a commencé à me lancer des regards noirs et peu de temps après tous les autres me renvoyaient vers mes cours lorsque je venais en douce au lieu d'être en classe. Le reste du temps je les aidait. J'allais porter des colis pour l'un, transmettre des messages pour l'autre. Puis en grandissant ils ont commencés à m'utiliser autrement, m'apprenant toutes les ficelles de ce qu'ils faisaient.

Mon père a été ensuite envoyé à Atlanta avec d'autres des mes oncles au sens large. Mon père n'était pas le grand chef de famille mais il était plutôt bien placé dans la hiérarchie. A Atlanta il était le second chef de famille et j'étais son unique héritier. Nous avons déménagé lorsque j'avais 13 ans.
C'est également durant l'adolescence que j'ai connu mon premier amour, si du moins on peut appeler ça comme ça. C'était une femme plus âgée, d'une dizaine d'année mon aînée. C'était l'une des protégées de la famiglia. Sexuellement parlant elle était expérimentée et me fit découvrir de nombreuses choses mais ma première fois, comme beaucoup de première fois, a plutôt été plutôt décevante. Malgré ça nous nous sommes vu régulièrement dans le fond de la boite durant plusieurs semaines. L'un de mes oncles nous a surpris un soir et les jours suivants elle était absente à son travail pour cause de maladie. Je ne l'ai jamais revue depuis.

J'ai continué les études, parce que mon père le voulait. Ma mère m'aurait sans doute tué si je ne l'avais pas fait. J'ai cela dit eut le choix des options et c'est assez naturellement que j'ai opté pour des études de vétérinaire.
Lors de mes 21 ans mes oncles et mon père m'on offert des actions dans les entreprises qu'ils possédaient ou qu'ils contrôlaient. Ma grand-mère elle m'offrit un chien, au plutôt une chienne. Pelage gris nombreusement tâcheté de noir et deux grands yeux noisettes. Elle semblait adorable mais on m'affirma que ses parents avaient été dressés comme chien de défense et qu'il en serait de même pour celle-ci. Chien de défense... un terme comme un autre pour dire qu'on le dressera à attaquer et de préférence sur les points vitaux. Et effectivement elle s'avéra plutôt douée dans cet apprentissage. Son nom fut assez évident. Sangu signifie sang et son nom lui fut donné pour l'expression Sangu chiama sangu, littéralement "le sang appel le sang". Il me suffisait de prononcer cette petite phrase pour qu'elle attaque. Le sang appel Sangu aurait été surement plus correct dans son cas. Si on m'agressait elle fonçait pour me venir en aide. Elle était des plus obéissante et étonnement des plus calines lorsqu'elle n'était pas utilisée pour faire souffrir. Un chien adorable qui aimait les enfants, une chienne à l'image de notre grande famille. Il ne valait mieux pas attaquer ceux qu'elle considérait comme faisant partie de la sienne.

Il y a peu j'ai ouvert mon cabinet vétérinaire. C'est mon métier officiel. J'y exerce sans pour autant me tuer à la tâche. Une petite amie ? Un copain ? Non, je suis du genre solitaire en ce moment, du moins sentimentalement parlant. Je préfère partager mon lit le temps de quelques instants ou quelques heures sans attachement obligatoire. Mes parents eut aimeraient me voir marié à la fille de l'un de mes "oncles". Ma mère attend avec impatience de devenir grand-mère pour pouvoir gâter un nouvel enfant.

codage by miss horan


_________________

Respectez la Famille !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 132
Date d'inscription : 12/12/2012
Quartier : Atlanta

MessageSujet: Re: Sean E. L. Manzoni ○ Pourquoi préfère-t-on les histoires de vengeance aux histoires de pardon ? Parce que les hommes ont une passion pour le châtiment.   Dim 10 Sep - 10:08

bienvenue et merci d'avoir reposté ta fiche avec le nouveau code :) j'archive l'autre sujet ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://atlanta-city.forumgratuit.eu

avatar


Messages : 14
Date d'inscription : 03/09/2017

MessageSujet: Re: Sean E. L. Manzoni ○ Pourquoi préfère-t-on les histoires de vengeance aux histoires de pardon ? Parce que les hommes ont une passion pour le châtiment.   Dim 10 Sep - 10:45

Re merci !

Oui, j'ai préféré refaire un sujet vu qu'il y a deux partie à ce code-ci.

_________________

Respectez la Famille !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 132
Date d'inscription : 12/12/2012
Quartier : Atlanta

MessageSujet: Re: Sean E. L. Manzoni ○ Pourquoi préfère-t-on les histoires de vengeance aux histoires de pardon ? Parce que les hommes ont une passion pour le châtiment.   Dim 10 Sep - 10:56

pas de soucis tu as bien fait :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://atlanta-city.forumgratuit.eu


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Sean E. L. Manzoni ○ Pourquoi préfère-t-on les histoires de vengeance aux histoires de pardon ? Parce que les hommes ont une passion pour le châtiment.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sean E. L. Manzoni ○ Pourquoi préfère-t-on les histoires de vengeance aux histoires de pardon ? Parce que les hommes ont une passion pour le châtiment.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le conte du croque mitaine.
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Pourquoi Haiti est-elle si pauvre ?
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlanta City :: Réseaux sociaux :: Présentations :: Fiches acceptées-
Sauter vers: